Sauvons l’occitan dans l’enseignement!


Communiqué · 29.01.2019

Nous alertons la population sur un scandale majeur: l’État français détruit les cours d’occitan dans le système public d’enseignement. Macron et son ministre Blanquer accentuent une éradication impitoyable qui avait déjà commencé sous Hollande et sa ministre Vallaud-Belkacem.

 

L’Assemblée Nationale Occitane participe à la mobilisation pour défendre les cours d’occitan dans les lycées, les collèges, les écoles primaires et maternelles et les universités. Nous défendons l’enseignement de l’occitan partout en Occitanie, des Alpes à l’Atlantique.

 

Nous soutenons entre autres la manifestation du 30 janvier, à 14h30, devant le rectorat de Toulouse, à l’initiative des professeurs d’occitan de l’académie de Toulouse (FELCO-CREO Toulouse).

 

Nous nous tenons aux côtés de tous les professeurs d’occitan, de leurs élèves et des parents d’élèves.

 

Nous rappelons que l’État français a reconnu les langues dites “régionales” dans sa constitution (article 75-1) et qu’il a signé des déclarations internationales favorables à ces langues. Mais en pratique, il ne les défend pas, il les éradique.

 

Nous voulons une politique audacieuse pour sauver l’occitan à l’école et dans la société.

  • Nous rappelons le principe fondamental que tout démocrate devrait soutenir: l’occitan est la langue du pays d’Occitanie et fait partie intégrante de la culture universelle. Donc, l’école publique a l’obligation morale d’enseigner sérieusement notre langue et de la valoriser.
  • Dans un futur immédiat, tous les cours d’occitan doivent être maintenus et l’occitan doit rester une matière valorisante au baccalauréat (quelle que soit la réforme prévue).
  • Dans le futur proche, nous sommes pour une offre généralisée de cours d’occitan dans toutes les écoles d’Occitanie, des Alpes à l’Atlantique. Cela implique de recruter et de former immédiatement un grand nombre de professeurs. En parallèle, l’éducation publique doit organiser une publicité valorisante de l’occitan.
  • À terme, la langue occitane doit être une matière obligatoire et essentielle du socle commun. En outre, l’occitan doit être un véhicule d’enseignement pour les autres matières. Nous revendiquons cela dans toutes les écoles d’Occitanie, de la maternelle à l’université.

Nous ne demandons pas l’égalité entre l’occitan et le français. Nous luttons pour que l’occitan redevienne la première langue de communication en Occitanie et la première langue officielle. Il doit retrouver sa place normale, au-dessus du français et au-dessus des autres langues. L’occitan doit devenir un élément de cohésion sociale et le bien culturel de tous.

 

***

 

Units per Occitània

 

***

 

ASSEMBLADA NACIONALA OCCITANA

Residéncia Bèla Auròra - 18 bis Carriera Santa Estela

13090 AIS DE PROVENÇA

Sit: www.assemblada.org

E-mail: info@assemblada.org