Pour l'unité d'action des peuples autochtones


Communiqué · 14.02.2017

[Communiqué commun des représentants des peuples autochtones occitan, kabyle, corse, sicilien et réunionais]

 

La civilisation actuelle, au nom des «valeurs», des droits de l'homme ou de l'égalité pour tous, détruit ou éradique les cultures autochtones.

 

Leur mort a été programmée le plus souvent au XXe siècle, quand les gouvernants, sous couvert d'efficacité, ont compris qu'il fallait ne parler que d'une seule voix et un seul accent. c'était le règne du jacobinisme. Alors, on a parlé français, anglais, espagnol, russe, han... des langues que l'on a imposé sur un territoire étatique et non national.

 

Dans les états sortis du colonialisme, l'ethnie qui a pris le pouvoir a imposé sa langue aux autres et, quand c'était trop compliqué, on a gardé la langue du colonisateur. La nécessité d'efficacité s'est accrue avec l'évolution de l'économie et l'avènement du capitalisme financier apatride qui ne recherche que le profit maximal à court terme. Les gouvernements sont soumis à son diktat ou acceptent ses concepts sans rechigner. Dans la grande mutation qui s'ensuit, l'homme n'est plus qu'un pion que l'on déplace à volonté. Son but est de déraciner les hommes afin de les déstabiliser et les rendre serviles.

 

En Europe, en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Amérique, des peuples se battent pour la reconnaissance de leur langue, de leur civilisation et demandent leur enseignement à parité avec la langue dominante. D'autres se battent pour l'autonomie ou l'indépendance.

 

Il est urgent pour nous, peuples autochtones, de nous solidariser et de nous unir pour combattre le négationnisme d'état qu'il soit jacobin, religieux ou autre. Nous n'avons rien à attendre des instances internationales manipulées par les puissants. Construisons un grand mouvement revendicatif et manifestons le même jour pour dire notre colère et notre volonté de vivre, travailler au pays dans la solidarité, la fraternité, la dignité, sur notre sol et avec notre langue.

 

Les représentants des peuples autochtones en lutte:

 

Kabylie: Lamara AT CEBBI (membre de l'ANÒC)

Occitanie: Francís TIMONER

Corse: Patrick SCHMITT-BAZZALI

Sicilie: Rosa CASSATA

Île de la Réunion: Bernard GRONDIN

 

Communiqué partagé par l'Assemblada Nacionala Occitana

 

***

 

Units per Occitània

 

***

  

ASSEMBLADA NACIONALA OCCITANA

Residéncia Bèla Auròra - 18 bis Carriera Santa Estela

13090 AIS DE PROVENÇA

Sit: www.assemblada.org

E-mail: info@assemblada.org

Telefòn: +33 6 46 62 74 93