Inondations tragiques en Languedoc et en Provence

Communiqué · 16.10.2018


Manifestation le 27 septembre à Marseille: pour une Provence forte dans une Occitanie libre!

26.09.2018

L’Assemblée Nationale Occitane rejoint la manifestation “Ni Sud, ni PACA mais Provence”

 

• le 27 septembre 2018

• à Marseille

• au Pharo

• à partir de 7h30.

 

Les noms “Sud” et “PACA” sont artificiels et ne respectent pas la culture de notre région.

 

Nous défendons la culture occitane de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

 

Nous valorisons les personnalités riches et multiples du Pays Niçois, du Pays Gavot (Alpes) et de la Provence.

 

Nous voulons une véritable politique de développement de notre langue, l’occitan, dans le respect de ses variétés (provençal, niçois, vivaro-alpin...).

 

Nous rappelons que Provence-Alpes-Côte d’Azur est une partie intégrante de l’Occitanie. 

 

Nous voulons restaurer la liberté et la dignité de notre pays: pour une Provence forte dans une Occitanie libre!


L’ANOC demande des comptes à l’OPLO pour sa décision qui a mené à la fermeture de la société d’édition en occitan Vistedit

Communiqué · 28.8.2018


Crise de l’occitanisme: où en sommes-nous et comment repartir?

Dossier · 24.07.2018

Download
Version PDF
Crise de l’occitanisme-FR.pdf
Adobe Acrobat Document 3.7 MB

Nous soutenons la Creuse et les zones rurales face aux 80 km/h

Communiqué · 14.07.2018


Les valeurs démocratiques et humanistes du mouvement occitan

Communiqué · 06.06.2018


L’extrême droite, un danger pour l’Occitanie!

Communiqué · 09.04.2018


Développons le provençal en tant que variété de la langue occitane

Communiqué · 06.04.2018


Pour la biodiversité en Occitanie et dans le monde entier

Communiqué · 01.04.2018


Liberté pour Puigdemont, Ponsatí et tous les exilés catalans

Communiqué · 01.04.2018


Trèbes et Carcassonne: dressons-nous contre le terrorisme salafiste et djihadiste

Communiqué · 26.03.2018


Hommage à l’encyclopédiste André Dupuy (1928-2018)

Communiqué · 26.03.2018


Hommage au poète engagé Bernat Lesfargas (1924-2018)

Communiqué · 26.02.2018


Hommage à l’écrivain et pédagogue Jòrgi Gròs (1922-2018)

Communiqué · 25.02.2018


L'Occitanie avec Mireia Boya

14.02.2018


Soutenons Mireia Boya et la langue occitane face à la dérive autoritaire espagnole

Communiqué · 12.02.2018


Manifeste de soutien à Mireia Boya

Manifeste collectif · 11.02.2018

La députée aranaise au Parlement de Catalogne, Mireia Boya, sera présentée devant la justice espagnole pour “rébellion” en raison de sa participation politique au referendum qui s’est tenu le 1er octobre dernier.

 

Le juge du Tribunal suprême espagnol, Pablo Llarena, l’a convoquée pour le 14 février.

 

Boya sera suivie ensuite par Anna Gabriel, également ex-députée de la CUP et mise en examen pour le même “délit”.

 

Le juge Llarena a décidé le 22 décembre dernier de lancer une poursuite contre Mireia Boya ainsi que contre d’autres responsables politiques catalanes comme Anna Gabriel, Marta Pascal ou encore Marta Rovira.

 

Les pratiques politiques de l’État espagnol nous semblent venues d’un autre âge, d’un âge que beaucoup de gens avaient cru passé, et elles nous rappellent les pires heures de l’histoire en Catalogne et en l’Espagne: la criminalisation et la répression judiciaire d’une partie de la classe politique catalane pour ses opinions politiques, l’emprisonnement de leaders de partis et d’associations citoyennes, l’exil d’un président de gouvernement... Tout cela maintient un sentiment d’arbitraire et d’injustice, au cœur d’une Union européenne qui se targue d’être un modèle de libéralisme et de pluralisme politique dans le monde.

 

Nous qui sommes citoyennes et citoyens de l’Union européenne, nous qui sommes occitanes et occitans, nous déclarons notre soutien total à Mireia Boya.

 

Nous soutenons Mireia Boya car elle a représenté la voix de l’Occitanie au Parlement catalan, entre 2015 et 2017, avec une dignité historique; elle a rendu possible que, pour la première fois dans l’histoire des États modernes européens, la langue occitane gagne une visibilité publique et politique, dans le cadre du processus pour la construction de la République de Catalogne, ce qui représente un phénomène d’une portée politique incomparable avec la situation désastreuse de la langue d’oc dans son territoire historique majoritaire, dans la République Française.

 

Nous soutenons Mireia Boya dont le nom même est porteur de toute une espérance pour les femmes et les hommes d’oc, face aux pratiques policières et arbitraires d’un État dont les garanties démocratiques partent chaque jour de plus en plus à la dérive.

 

Parmi les premières organisations signataires:

 

·       Accion Culturala Occitana

·       Associacion entara difusion d’Occitània en Catalonha (ADÒC)

·       Cercle d’Afrairament Occitanocatalan (CAÒC)

·       Chambra d’Òc

·       Corròp per Aran

·       Òc Malhòrca

·       Assemblada Nacionala Occitana (ANÒC)

·       Partit de la Nacion Occitana (PNO)

·       République Fédérale Occitane 

·       République de Nice

·       País Nòstre 

·       Òc en París

·       Fundació Randa-Lluís M. Xirinacs

·       Grop Mirabèl

 

Toute organisation et tout individu peuvent signer ce manifeste en écrivant à Accion Culturala Occitana (acc.culturoc@gmail.com) ou bien aux medias Jornalet (info@jornalet.com) et Aquò d’Aquí (aquodaqui@aquodaqui.info).

 


De l’affaire Weinstein à l’écriture inclusive: le point sur l’évolution de la condition féminine

Bulletin d'information · 18.12.2017